SECURITE

MAISON

GESTION

TRANSMISSION



Warning: include(nl.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/oi216kj0/public_html/sysmilan.com/index.php on line 133

Warning: include(): Failed opening 'nl.php' for inclusion (include_path='.:/opt/alt/php56/usr/share/pear:/opt/alt/php56/usr/share/php') in /home/oi216kj0/public_html/sysmilan.com/index.php on line 133

BIOMETRIE

La biométrie (du grec «bìos » = vie et «metros» = mesure) est une technique qui permet d’établir automatiquement l'identité d'une personne en mesurant une ou plusieurs de ses caractéristiques physiologiques ou comportementales : empreintes digitales, contour de la main, forme du visage, iris, rétine, veines, oreilles, odeurs, ADN, voix, signature dynamique, frappe dynamique au clavier, démarche, …


Cette technique remplace ou complète d’autres systèmes de protection plus couramment connus, comme les mots de passe, les cartes à puces, les badges, qui peuvent être facilement falsifiés ou dérobés.


Les dispositifs biométriques doivent être adaptés aux objectifs et tenir compte des limites propres à chaque dispositif : une entreprise pourra protéger ses biens pour un prix raisonnable, alors qu’une autre devra recourir à un investissement lourd.


Le contrôle biométrique suit les mêmes phases que la gestion des accès «standard» sauf que la phase d’authentification vérifie que l’échantillon biométrique fourni correspond bien au gabarit désigné et identifié dans la base de données.

Le principe de fonctionnement d’un système biométrique comporte :

Les techniques sont :

Les analyses morphologiques, relativement stables dans la vie d'un individu.

  • Empreintes digitales :parmi toutes les innombrables informations fournies par l’empreinte on extrait avec des capteurs (optiques, ultrasoniques, de champ électrique, de température) quelques caractéristiques principales ou "minuties" comme les bifurcations de crêtes, les "îles", les lignes qui disparaissent, ...

  • Géométrie de la main ou du doigt (forme, longueur et largeur, …) ... avec des capteurs infrarouges. D'une façon générale, ce système présente des FAR (False Acceptation Rate, voir plus bas) assez élevés, surtout entre personnes de la même famille ou bien encore des jumeaux.

  • Iris : toujours différente (même entre jumeaux, entre l'œil gauche et le droit, ...), indépendante du code génétique de l'individu, très difficilement falsifiable. Elle présente quelques difficultés liées à la distance entre l’œil et la caméra, aux reflets, aux faux yeux, …

  • Rétine : cette mesure est moins bien acceptée par le sujet obligé à être très près de la caméra et à ne pas bouger. Elle est la plus dure à contrefaire car les vaisseaux sanguins forment un schéma et un dessin unique pour chaque individu même jumeau et stable pendant toute la vie .

  • Visage : on choisit des facteurs à forte invariabilité comme le haut des joues, les coins de la bouche, ... propres à chaque individu.

  • Système veineux : on analyse le dessin formé par le réseau des veines sur une partie du corps d'un individu (la main) et on garde quelques points caractéristiques.


Analyses comportementales  propres à chaque individu :

  • Frappe du clavier , influencée par le texte que l'on tape et sa nature, l’intervalle entre frappes, la fréquence des erreurs, la durée de la frappe elle-même, ...

  • Reconnaissance vocale liée à des facteurs physiologiques et comportementaux inimitables de manière générale,

  • Signature : on mesure la vitesse, les accélérations, la pression exercée, l'inclinaison, l'ordre des frappes, le temps total, ...

  • Démarche : on reconnaît les gens en utilisant de simples caméras dans n'importe quelles conditions. La plupart des études sont encore au stade expérimental


D’autres techniques en cours de développement à l'heure actuelle concernent la géométrie de l'oreille, les odeurs, les pores de la peau et les tests ADN, qui permettrait d'effectuer des recoupements entre bases de données et «cataloguer» les personnes.


A part l’ADN, exact et sûr à 100%, les autres méthodes comportent une marge d’erreur (FAR en anglais, ou différence entre la mesure et la valeur réelle à un moment donné) car nous vieillissons, nous subissons des traumatismes plus ou moins importants.


Sans dépenser des fortunes, mais aussi sans chercher à faire des économies, nous devons choisir le système avec la marge d’erreur la plus adaptée à notre besoin.


Ce contrôle des individus avec cette technologie par des sociétés privées ou publiques pose des questions éthiques car les citoyens disposent de peu de moyens pour contrôler l'utilisation et éviter les abus.


En France les systèmes biométriques sont soumis à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés et nécessitent l'autorisation de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL).


Celle-ci a édité des lignes directrices qui rendent la marge de manœuvre particulièrement étroite, voire impossible sans des garanties bien définies.


Aucun produit biométrique ne possède un «Label CNIL» ou un «Agrément CNIL» et toute infraction est passible de 5 ans d'emprisonnement et 300 000 € d'amende


D'une manière générale :



SYS.MI.LAN® travaille en troite collaboration avec l'Institut National des Tlcoms pour assurer une veille technologique pour tre toujours la pointe de la technologie, dans l'intrt du client.

En savoir plus